Pour l’amour de Massoud

Auteur


Parution: Octobre 2005
Pages: 1024
Format: 132mm x 198mm
Prix: 26.95 $
ISBN: 978-2-845-63243-1


Pour l’amour de Massoud

Un témoignage exceptionnel : Massoud raconté par sa femme.

Massoud. Ce nom évoque la figure d’un héros, d’un homme qui résiste dans des montagnes avec des moyens dérisoires contre l’Union Soviétique.

D’un homme énigmatique, aussi. On a beaucoup parlé de lui, on n’a jamais entendu ses proches.

Ce témoignage exceptionnel est celui de la femme qu’il a aimée, qu’il a épousée dans le plus grand secret, avec qui il a eu six enfants. Elle parle pour la première fois. Elle a 17 ans quand elle l’épouse, lui 34. Il l’appelle « Pari », « Ange ». Massoud l’a choisie parce qu’elle est une enfant de la guerre, et qu’elle saura vivre sa vie de résistance. Sediqa avait huit ans quand les Soviétiques ont envahi l’Afghanistan, et depuis, n’a connu que la fuite, la peur et les bombardements, d’autant que son père très vite s’est engagé auprès de Massoud. Contre les Russes, puis contre les talibans. Pendant des années et des années, tout un peuple a vécu terré dans des grottes. Dans ce cadre d’héroïsme permanent qu’est la guerre contre plus fort que soi, voici le récit d’une femme amoureuse, fascinée et parfois même dépassée par la stature de cet homme devenu son mari.

Au fil de ce récit à la fois simple et bouleversant, Sediqa nous raconte leur quotidien d’espérance et de combat. Peu à peu pourtant, la tension se noue autour de Massoud, et la peur monte dans leur vie quotidienne, sans qu’ils y cèdent jamais, jusqu’à son assassinat, le 9 septembre 2001, qui a été le signe précurseur et le déclencheur des attentats du World Trade Center.

Nomination : Prix Vérité 2005, Prix spécial du Jury

Un témoignage exceptionnel : Massoud raconté par sa femme.

Massoud. Ce nom évoque la figure d’un héros, d’un homme qui résiste dans des montagnes avec des moyens dérisoires contre l’Union Soviétique.

D’un homme énigmatique, aussi. On a beaucoup parlé de lui, on n’a jamais entendu ses proches.

Ce témoignage exceptionnel est celui de la femme qu’il a aimée, qu’il a épousée dans le plus grand secret, avec qui il a eu six enfants. Elle parle pour la première fois.
Elle a 17 ans quand elle l’épouse, lui 34. Il l’appelle « Pari », « Ange ». Massoud l’a choisie parce qu’elle est une enfant de la guerre, et qu’elle saura vivre sa vie de résistance. Sediqa avait huit ans quand les Soviétiques ont envahi l’Afghanistan, et depuis, n’a connu que la fuite, la peur et les bombardements, d’autant que son père très vite s’est engagé auprès de Massoud. Contre les Russes, puis contre les talibans. Pendant des années et des années, tout un peuple a vécu terré dans des grottes.
Dans ce cadre d’héroïsme permanent qu’est la guerre contre plus fort que soi, voici le récit d’une femme amoureuse, fascinée et parfois même dépassée par la stature de cet homme devenu son mari.

Au fil de ce récit à la fois simple et bouleversant, Sediqa nous raconte leur quotidien d’espérance et de combat. Peu à peu pourtant, la tension se noue autour de Massoud, et la peur monte dans leur vie quotidienne, sans qu’ils y cèdent jamais, jusqu’à son assassinat, le 9 septembre 2001, qui a été le signe précurseur et le déclencheur des attentats du World Trade Center.

Nomination : Prix Vérité 2005, Prix spécial du Jury

AUTEUR

Sediqa Massoud

Suggestions