Bleu Blanc Rouge Tome 1 : Mariella

Auteur


Parution: Juin 2000
Pages: 1024
Format: 132mm x 198mm
Prix: 29.95 $
ISBN: 978-2-845-63005-5


Bleu Blanc Rouge Tome 1 : Mariella

Le destin croisé de six familles, de la Révolution à nos jours… Le Drapeau Tricolore, Citoyens, a fait le tour du monde avec la République et l’Empire, avec vos libertés et vos gloires ! Lamartine C’est à Paris que commence cette histoire, le 19 septembre 1792. Louis XVI est enfermé au Temple, la Prusse a franchi nos frontières, le peuple est en colère, et c’est au jour le jour que la vie s’organise. La vie, c’est justement ce que propose Guillaume Dussert à Philippe de Taurignan… La vie, contre de l’argent. Car l’argent est la seule passion de Dussert, alors que Taurignan, ami du Roi et menacé de guillotine, n’a plus envie de se battre. D’autres vont le faire à sa place, comme Maximilien Forestier qui prend les armes pour « sauver la patrie en danger », ou comme Mercœur, qui n’a pas beaucoup d’autres solutions que de se porter volontaire. Joseph Machecoul, lui, préfère pour le moment hanter les couloirs de la Convention, et la belle Julie de Boissier est prête à tout pour arracher son frère au couperet. Enfin, il y a Mariella, la divine marquise italienne qui va à jamais troubler le cœur de Maximilien le soldat… Six familles dont nous allons suivre le destin depuis ce sombre jour de septembre jusqu’à la fin de l’année 1848, alors que Louis-Napoléon est élu président de la République. Les complots, les traîtrises, les compromissions, mais aussi les conquêtes amoureuses, les satisfactions et souvent l’héroïsme de tous ces personnages s’entrecroisent dans la gaieté et la terreur de cette période tourmentée où la guerre mène les hommes au paroxysme de leurs sentiments. Les couples se forment, les enfants naissent et grandissent, l’avenir hésite, et dans cet immense chaos qui secoue la France et bouleverse l’Europe tout entière, qui peut encore prétendre vivre en parfait accord avec ses convictions ? Car pour ne pas mourir, il faut parfois brader un peu de son âme…, personne ici ne peut se vanter d’être tout à fait bon, ou tout à fait méchant. Après Napoléon et De Gaulle – et avec la passion qui lui est coutumière – Max Gallo, romancier et historien, explore une nouvelle fois l’Histoire dans cette saga romanesque en trois volumes dont les héros ne quitteront pas de sitôt nos mémoires… Parce qu’ils nous disent d’où l’on vient, et qui l’on est…

AUTEUR

Max Gallo

Max Gallo a toujours conduit de front une œuvre de romancier, d’essayiste et d’historien. Ses romans s’organisent souvent en suites romanesques : La Baie des Anges ; Les Hommes naissent tous le même jour et La Machinerie humaine – série de dix romans qui se donne pour objet de peindre des destins français dans les dernières décennies : le premier titre, intitulé La Fontaine des Innocents, est paru en 1992, ; et le dernier, Le Jardin des Oliviers, en mars 1999. Historien – agrégé d’histoire, docteur ès lettres, longtemps enseignant –, Max Gallo, avant de publier Napoléon et De Gaulle, est l’auteur de nombreuses biographies (Jaurès, Robespierre, Garibaldi, Vallès… ) et d’études d’ensemble (ainsi Les Clés de l’histoire contemporaine). Il a été éditorialiste à l’Express, a dirigé la rédaction du Matin de Paris. Un temps député de sa ville natale, Nice, puis parlementaire européen, il fut aussi secrétaire d’Etat et porte-parole du gouvernement (1983-1984). Il n’exerce plus de fonction politique depuis plusieurs années et se consacre tout entier à l’écriture. Il a été élu le 31 mai 2007 à l’Académie française au premier tour, occupant désormais le fauteuil n°24 de Jean-François Revel.

Suggestions