A vendre, Mariana, 15 ans

Auteur


Parution: 16Septembre 2010
ISBN: 978-2-361-07004-5


A vendre, Mariana, 15 ans

« Mariana, Florina, Elena ont entre quinze et seize ans et travaillent comme esclaves sexuelles. C’est à peu près tout ce que je sais d’elles, mais cela me suffit amplement : je dois sauver ces filles. » Les pays de l’Est sont devenus les principaux pourvoyeurs de filles de l’Union européenne. Selon les rares études dont on dispose, 300 000 se prostitueraient à l’Ouest aujourd’hui. Quant à savoir combien d’entre elles ont été vendues… Probablement la majeure partie. Cela se passe sous nos yeux, dans nos rues, nos bars, nos parkings, le long de nos autoroutes. Officiellement, autorités, juges, politiques se lamentent, s’offusquent. Dans la pratique, les procès contre les trafiquants sont rarissimes. L’impunité de ces ordures me révolte. Toutes ces filles qui ont connu l’enfer, je leur consacre ma vie désormais, pour leur garantir un endroit sûr où se réfugier si elles réussissent à s’enfuir. Si je ne les aide pas, qui le fera ? Les choses bougent, certes, mais il reste tant à faire… Iana Matei nous livre ici avec force son combat pour sauver ces jeunes filles, leur redonner un avenir, et nous ouvre les yeux sur l’effroyable trafic d’êtres humains qui gangrène l’Europe d’aujourd’hui. Iana Matei vit en Roumanie.  

« Mariana, Florina, Elena ont entre quinze et seize ans et travaillent comme esclaves sexuelles. C’est à peu près tout ce que je sais d’elles, mais cela me suffit amplement : je dois sauver ces filles. »

Les pays de l’Est sont devenus les principaux pourvoyeurs de filles de l’Union européenne. Selon les rares études dont on dispose, 300 000 se prostitueraient à l’Ouest aujourd’hui. Quant à savoir combien d’entre elles ont été vendues… Probablement la majeure partie.
Cela se passe sous nos yeux, dans nos rues, nos bars, nos parkings, le long de nos autoroutes. Officiellement, autorités, juges, politiques se lamentent, s’offusquent. Dans la pratique, les procès contre les trafiquants sont rarissimes. L’impunité de ces ordures me révolte.
Toutes ces filles qui ont connu l’enfer, je leur consacre ma vie désormais, pour leur garantir un endroit sûr où se réfugier si elles réussissent à s’enfuir. Si je ne les aide pas, qui le fera ? Les choses bougent, certes, mais il reste tant à faire…

Iana Matei nous livre ici avec force son combat pour sauver ces jeunes filles, leur redonner un avenir, et nous ouvre les yeux sur l’effroyable trafic d’êtres humains qui gangrène l’Europe d’aujourd’hui. Iana Matei vit en Roumanie.

 

AUTEUR

Iana Matei

Suggestions