Quitte Rome ou meurs

Auteur


Parution: Janvier 2010
Pages: 1024
Format: 132mm x 198mm
Prix: 27.95 $
ISBN: 978-2-845-63452-7


Quitte Rome ou meurs

« Je ne sache pas de devoir plus cher que celui d’inculquer la sagesse à un jeune ami. »

L’an 62 ap. J.-C., Néron règne en despote sur l’empire romain. Pour l’avoir offensé, le jeune patricien Marcus est condamné à mort. Traqué par la garde prétorienne, il doit fuir Rome et ses plaisirs, pour se cacher dans les provinces lointaines.
Trahi par sa famille, coupé de ses partisans, Marcus n’a plus qu’un seul allié, le grand Sénèque, avec qui il entame une correspondance secrète. À soixante ans, philosophe, grand littérateur, Sénèque est l’homme le plus célèbre de l’empire, mais vit retiré sur ses terres, occupant ses journées à lire et à écrire.
Tout en déjouant les pièges de ses poursuivants, Marcus, jusque-là frivole et impétueux, applique les conseils de son illustre ami, et reçoit au fil de ses lettres une magnifique leçon de vie et d’intelligence.

À travers les péripéties de la fuite de Marcus, c’est la Rome de Néron qui renaît, fascinante et inquiétante. À travers sa correspondance avec Sénèque, c’est une philosophie pratique de la vie qui se transmet jusqu’à nous, intemporelle malgré ses deux mille ans d’âge, et répond brillamment à cette question à laquelle nul n’échappe :
« Qu’est-ce que vivre et comment être heureux ? »

Après les grands succès de ses romans historiques ou policiers, Pardonnez nos offenses, Délivrez-nous du mal, et Personne n’y échappera, voici que Romain Sardou revient avec un roman de philosophie. Tirées des célèbres Lettres à Lucilius, les missives signées de Sénèque sont authentiques… sauf quelques-unes que les passionnés s’emploieront à retrouver.

AUTEUR

Romain Sardou

Romain Sardou est né le 6 janvier 1974, à Boulogne-Billancourt. Issu d’une longue lignée d’artistes, chanteurs, comédiens, écrivains, il se passionne très jeune pour l’opéra — il n’a que dix ans lorsque naît sa fascination pour Wagner. Cet amour très précoce le conduit à la découverte du théâtre, puis à celle de la littérature. L’engouement pour la lecture prend rapidement le pas sur la musique. Il grandit parmi les œuvres et les vies des grands auteurs qu’il affectionne. Cette passion est quasi exclusive et ne le quitte plus. Il abandonne le lycée en début de première avec la ferme intention de devenir auteur dramatique. Il s’inscrit à un cours de théâtre –qu’il suit pendant trois ans – afin de mieux saisir la mécanique des textes de scène et de cerner le métier des comédiens. Il poursuit en parallèle de nombreux « exercices d’écriture », tous tournés vers le théâtre. Insatisfait, il s’installe à la campagne durant quatre ans pendant lesquels il complète sa bibliothèque et dévore les historiens. Il part ensuite travailler deux ans à Los Angeles, où il écrit des scénarii pour enfants. Puis il rentre en France, où il se marie et se lance dans l’écriture de son premier roman, Pardonnez nos offenses, qui connaît un très grand succès avec plus de 280 000 exemplaires vendus en France et une parution dans vingt pays étrangers. Deux ans après, L’Éclat de Dieu, ambitieux roman autour du Temps, rencontre lui aussi un très large public. En 2006, avec Personne n’y échappera, Romain Sardou se lance dans le thriller contemporain. Son public est séduit, et le livre culmine en tête des ventes. Il renoue ensuite avec le thriller médiéval, publiant en 2008 Délivrez-nous du mal dans la lignée de son premier grand succès, Pardonnez nos offenses. Romain Sardou a trente-cinq ans et est père de deux enfants. C’est pour eux qu’il a écrit aussi de beaux contes de Noël : Une seconde avant Noël puis Sauver Noël… et L’Arche de Noël.

Suggestions