Le Bal des louves Tome 1 : La chambre maudite

Auteur


Parution: 07Mai 2003
Pages: 1024
Format: 132mm x 198mm
Prix: 9.97 $
ISBN: 978-2-845-63075-8


Le Bal des louves Tome 1 : La chambre maudite

Entre histoire et légende, un roman puissant et envoûtant

Décembre 1500. Au pied des remparts du château de Montguerlhe, sous la lune glacée, gît une jeune fille aux longs cheveux souillés. Elle est ensanglantée, inconsciente. Parce qu’elle était trop belle et qu’elle s’est refusée à son maître, le seigneur François de Chazeron, il a fait pendre son mari à la sortie de leurs noces, il l’a violée, battue, marquée au fer rouge.
Mais il a eu tort de la faire jeter aux loups. Car elle n’est pas une jouvencelle comme les autres. Les femmes de sa famille ont d’étranges pouvoirs. Certaines, comme Isabeau, parlent aux loups. D’autres, comme sa sœur Albérie, se transforment les soirs de pleine lune… Et dorénavant, ces deux femmes, ainsi que la petite Loraline qui naîtra de ce viol immonde, ne vivront plus que pour une chose : la vengeance !

Autour de François de Chazeron se trame un complot mortel. Quand il est atteint d’un mal inconnu, sa femme n’en paraît pas très affligée… mais elle a peur de lui et fait donc appel à un médecin. Celui-ci accepte de s’installer au chevet du malade pour tenter de comprendre. Une nuit, dans un demi-sommeil, il lui semble voir une longue silhouette se pencher sur le lit où gémit le seigneur. La Mort peut-elle avoir un si joli visage ? En tout cas, le médecin tombe amoureux et fera tout pour retrouver cette jeune fille, qu’elle soit réelle ou fantôme.

Isabeau, Albérie, Loraline, ces femmes endurcies par les épreuves seront tiraillées entre leur désir de vivre pleinement et la soif de vengeance qui ne les quitte pas. Leur destin nous entraîne des souterrains d’une forteresse auvergnate aux salles de bal du Louvre, de la cour des Miracles à celle de François Ier, des prophéties d’un enfant qui deviendra Nostradamus à la recherche de l’élixir de vie et de la pierre philosophale…

Mêlant alchimie, sensualité et cruauté, Le Bal des louves nous emporte dans un tourbillon de sentiments violents et de rebondissements. Comme dans Le Lit d’Aliénor, éléments historiques et légendes oubliées ont permis à Mireille Calmel de tisser les fils de son intrigue. Sous sa plume, la réalité se transforme, et l’on jurerait que c’est la vérité. Le surnaturel se glisse dans la vie des personnages avec une spontanéité, une évidence telles que le lecteur est conquis. Ce deuxième roman nous le réaffirme : cette jeune femme a un talent fou.

AUTEUR

Mireille Calmel

Mireille Calmel a l’habitude de dire que l’écriture lui a sauvé la vie. Car lorsque, à l’âge de 8 ans, elle tombe gravement malade et est déclarée perdue, Mireille commence à écrire, par besoin d’extérioriser sa peur, mais aussi parce qu’elle croit profondément que tant qu’elle écrira, elle ne mourra pas. Et inexplicablement, bien que les médecins aient renoncé, la maladie régresse. Peu à peu, Mireille reprend des forces, recommence à marcher. Elle travaille avec acharnement ses cours par correspondance, sans jamais cesser d’écrire : 250 poèmes, des chansons, un roman… Ce n’est qu’à quinze ans qu’elle retrouve une vie pleinement normale. Elle ne pense plus qu’à écrire, lire, chanter, vivre à tout prix. Elle écrit des chansons, des nouvelles, des pièces de théâtre, dont l’une destinée aux adolescents sera couronnée d’un prix, chante dans les bals populaires, organise un festival de théâtre, monte des spectacles sur différentes scènes à travers la France… En 1995, elle dépose un dossier d’insertion et obtient le RMI pour écrire ce qui deviendra Le lit d’Aliénor. Cinq ans après, elle envoie son manuscrit à Bernard Fixot, avec qui elle signe son premier contrat. Et c’est le succès : plus de 100 000 exemplaires vendus en librairie en France, 800 000 exemplaires vendus dans le monde… Deux ans après, les héroïnes de son Bal des Louves rencontrent le même engouement auprès du public. Mireille Calmel vit en Aquitaine, à Saint-Christoly-de-Blaye, avec son mari et ses enfants.

Suggestions