La Reine de Lumière Tome 1 : Elora

Auteur


Parution: Janvier 2010
Pages: 1024
Format: 132mm x 198mm
Prix: 29.95 $
ISBN: 978-2-845-63442-8


La Reine de Lumière Tome 1 : Elora

1494. Dans une sombre forêt du Vercors, la jeune Elora, fille adoptive de la baronne Hélène de Sassenage, découvre un cadavre décharné. Au lieu de s’enfuir terrorisée, Elora fouille sans sourciller le gilet de l’homme à terre pour récupérer le précieux message qu’il était venu porter. Car Elora n’est pas une enfant comme les autres : descendante de Mélusine, elle détient les savoirs et les pouvoirs d’une fée.
En cet instant, Hélène de Sassenage est loin d’imaginer l’impact qu’aura ce meurtre sur sa destinée. Mais Elora, elle, le sait déjà : leur chemin tourmenté va les entraîner toutes deux jusqu’à Rome, et le temps du bonheur ne reviendra qu’après bien du sang et des larmes…

Des souterrains obscurs du Dauphiné aux dorures d’un Vatican sous l’emprise de la famille Borgia, une lutte à mort entre le Bien et le Mal emporte les personnages dans son tourbillon. Qu’ils soient brigand, duchesse, vagabond, pape ou sorcière, tous connaîtront la passion, le drame et l’amour avant de parvenir enfin à la résolution des mystères.

Dans la lignée du formidable Chant des sorcières, vendu à près de 120 000 exemplaires, cette nouvelle série en deux tomes enchantera les lecteurs de Mireille Calmel, dont les romans aux héroïnes entières, fières et courageuses connaissent un immense succès : rappelons Le Lit d’Aliénor, Le Bal des Louves et Lady Pirate, vendus à deux millions d’exemplaires et traduits dans plus de dix pays.

AUTEUR

Mireille Calmel

Mireille Calmel a l’habitude de dire que l’écriture lui a sauvé la vie. Car lorsque, à l’âge de 8 ans, elle tombe gravement malade et est déclarée perdue, Mireille commence à écrire, par besoin d’extérioriser sa peur, mais aussi parce qu’elle croit profondément que tant qu’elle écrira, elle ne mourra pas. Et inexplicablement, bien que les médecins aient renoncé, la maladie régresse. Peu à peu, Mireille reprend des forces, recommence à marcher. Elle travaille avec acharnement ses cours par correspondance, sans jamais cesser d’écrire : 250 poèmes, des chansons, un roman… Ce n’est qu’à quinze ans qu’elle retrouve une vie pleinement normale. Elle ne pense plus qu’à écrire, lire, chanter, vivre à tout prix. Elle écrit des chansons, des nouvelles, des pièces de théâtre, dont l’une destinée aux adolescents sera couronnée d’un prix, chante dans les bals populaires, organise un festival de théâtre, monte des spectacles sur différentes scènes à travers la France… En 1995, elle dépose un dossier d’insertion et obtient le RMI pour écrire ce qui deviendra Le lit d’Aliénor. Cinq ans après, elle envoie son manuscrit à Bernard Fixot, avec qui elle signe son premier contrat. Et c’est le succès : plus de 100 000 exemplaires vendus en librairie en France, 800 000 exemplaires vendus dans le monde… Deux ans après, les héroïnes de son Bal des Louves rencontrent le même engouement auprès du public. Mireille Calmel vit en Aquitaine, à Saint-Christoly-de-Blaye, avec son mari et ses enfants.

Suggestions