Gengis Khan – L’homme qui aimait le vent

Auteur


Parution: Janvier 2016
Pages:
Format: mm x mm
Prix: 29.95 $
ISBN: 978-2-845-63755-9


Gengis Khan – L’homme qui aimait le vent

De la Chine aux frontières de l’Europe, il a régné sur le plus grand empire de l’Histoire.

Dès son enfance, Temüdjin, futur Gengis Khan, rêve de grands espaces. Son précepteur chinois, Vieille Cime, lui parle d’Alexandre le Grand : il veut le surpasser en nombre de conquêtes ! Il apprend à manier l’arc, à monter à cheval, à apprivoiser les aigles. À la mort de son père, ce nomade prend la tête du clan des Quiyat, puis, en 1206, est élu chef des Mongols.

Séducteur, autoritaire, il rallie à lui de nombreux peuples, bousculant les grandes civilisations sédentaires qui l’entourent : à l’ouest, l’Europe des cathédrales, à l’est, la Chine des Song.

Pour atteindre son rêve de grandeur, Gengis Khan doit se révéler impitoyable.

Avec virtuosité, José Frèches nous raconte les années d’apprentissage et l’ascension fulgurante de ce guerrier implacable qui faisait corps avec ses chevaux et aimait les femmes avec passion et sensualité. Un homme qui voulait vivre tous ses rêves.

Le destin fascinant d’un personnage de légende

Cliquez ici pour lire le premier chapitre

AUTEUR

José Frèches

José Frèches est né le 25 juin 1950 à Dax, dans les Landes. Jusqu’à ses 18 ans, la France ne sera pour lui que le pays de ses vacances. Il aura la chance de vivre à Sao Paulo, Rome, Lisbonne… Étudiant à l’Institut d’Études politiques d’Aix-en-Provence, il suit également un cursus en histoire de l’art, parce que les objets anciens le passionnent depuis qu’il est petit ainsi qu’en chinois, parce que la lecture de Tintin et le lotus bleu lui a donné envie d’en savoir plus sur la civilisation et la langue chinoise. En 1970, il prépare le concours de conservateur de musées de France et devient à 21 ans conservateur du musée Guimet à la section Chine. Conservateur, maître de conférences à l’École du Louvre, inspecteur des musée de provinces, puis diplômé de l’ENA en 1978, José Frèches a rempli de nombreuses fonctions dans la communication, l’audiovisuel et la culture (création de la Vidéothèque de Paris, président du Midi Libre…). Aujourd’hui entre autres activités il anime une agence parisienne de communication et dirige une galerie d’art et d’antiquités dans le Gard. Il a lancé en 2005 la première Biennale internationale d’Art contemporain chinois à Montpellier, témoin de la formidable expansion de la Chine et de sa culture. En 2010, il est responsable du pavillon français à l’exposition universelle de Shangaï. Grand romancier de la Chine ancienne, il a conquis le public avec ses séries romanesques : Le Disque de jade, L’Impératrice de la soie, L’Empire des larmes…qui ont connu un immense succès et sont traduites dans plus de 21 langues.

Suggestions